Les relations du travail au Québec
Des témoins tracent la ligne du temps

Jacques Rouillard, Ph. D.

Professeur titulaire, Département d’histoire
Université de Montréal

Jacques Rouillard est une autorité en matière d'histoire du syndicalisme au Québec. Dès ses études de maîtrise à l'Université Laval, il s'intéresse à l'histoire sociale des travailleurs. Sa thèse de doctorat à l'Université d'Ottawa porte sur l’apparition des syndicats catholiques au Québec. Il y dévoile que le mouvement syndical était déjà actif à cette époque, reflet de l’industrialisation et de la modernisation qui transforment le Québec. Ses travaux ultérieurs montreront que le mouvement ouvrier était vigoureux bien avant la Deuxième Guerre mondiale et que les travailleurs québécois n’accusaient alors aucun retard au chapitre de la syndicalisation et de la propension à la grève. M. Rouillard commence sa carrière d'enseignant comme professeur adjoint à l'Université York de Toronto de 1975 à 1978. En 1978, il se joint au Département d'histoire de l'Université de Montréal où il devient professeur titulaire en 1989. Auteur de plusieurs articles et ouvrages, ses synthèses Histoire du syndicalisme québécois et Le Syndicalisme québécois : deux siècles d'histoire, publiées en 1988 et en 2004 aux Éditions du Boréal, se sont imposées comme des références en la matière. Il rédige actuellement un livre sur l’idéologie du Conseil des métiers et du travail de Montréal de 1897 à 1930.

 

Événements reliés