Les relations du travail au Québec
Des témoins tracent la ligne du temps

Louis-Marie Tremblay

Ancien directeur, École de relations industrielles
Université de Montréal

Pionnier de l'étude des relations industrielles au Québec, Louis-Marie Tremblay est né en 1932. Il a effectué ses études en sciences sociales à l'Université Laval où il a complété un doctorat en sciences sociales avec concentration en relations industrielles. Il a par la suite rejoint l'Université de Montréal, d'abord en tant que professeur-assistant, où il a élaboré des cours sur les relations industrielles. Il a été à la tête de la transformation du Département des relations industrielles en École de relations industrielles de l'Université de Montréal et en est devenu le directeur. Il a également été doyen de la Faculté des arts et des sciences et vice-recteur aux affaires professorales de la même université. En reconnaissance à ses services exceptionnels, le Conseil de l'université lui a d'ailleurs décerné le titre de professeur émérite. Maintes fois dans sa carrière, il a été consulté par des gouvernements, des entreprises et des syndicats. Il a aussi largement été impliqué dans l'étude et le développement des politiques en matière de relations de travail, ainsi que dans la résolution de conflits, à titre de médiateur et d’arbitre. Il a écrit plusieurs ouvrages de référence, dont Le syndicalisme québécois : idéologies de la C.S.N. et de la F.T.Q., 1940-70, publié aux Presses de l'Université de Montréal en 1972, et Le nationalisme au sein des syndicats québécois, rédigé en collaboration avec Léo Roback, fervent syndicaliste et professeur à l’École de relations industrielles de 1968 à 1982.

 

Événements reliés