Les relations du travail au Québec
Des témoins tracent la ligne du temps

1972

Scission de la CSN et création de la CSD

En proie à de profondes divisions, la CSN voit plusieurs syndicats claquer la porte. Trois des cinq membres de l'exécutif fondent une nouvelle centrale, la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), qui ralliera plus de 30 000 transfuges

  • + Intervenants
  • + Description

    Dès la fin des années 1960, un clivage commence à se dessiner au sein de la CSN. La radicalisation de la centrale, la politisation des débats, la condamnation du capitalisme et son adhésion au socialisme ne plaisent pas à tous les membres. Certains craignent de voir la CSN glisser entre les mains d'activistes peu soucieux des principes démocratiques. Lors du Front commun intersyndical de 1972, les divisions se cristallisent.

    Devant la loi spéciale exigeant le retour au travail, le comité exécutif est déchiré entre deux options. Le président Marcel Pépin et le secrétaire général Raymond Parent proposent de défier le projet de loi no 19. Le vice-président Paul-Émile Dalpé, le trésorier Jacques Dion et le directeur des services Amédée Daigle, surnommés les « trois D », considèrent qu'il serait plus sage de se plier à l'ordonnance. Le Bureau confédéral penche finalement en faveur de la désobéissance. Le 17 mai, lors de la réunion du Conseil confédéral, Michel Chartrand, président du Conseil central de Montréal, propose une motion de blâme visant les « trois D ».  Le lendemain, 150 responsables syndicaux, y compris les « trois D », convoquent les conseils centraux à une assemblée pour décider s'ils doivent reprendre le contrôle de la CSN ou créer une autre centrale syndicale. Le 22 mai, environ 73 % des votes optent pour l'idée d'une nouvelle centrale.

    Le Conseil confédéral suspend les « trois D », qui fondent, le 8 juin, la Centrale des syndicats démocratiques (CSD). Parmi les dizaines de milliers de membres quittant la CSN, 30 000 se joignent à la CSD. Cette centrale se bâtit autour des idées de démocratie syndicale, tout en s'éloignant des discours idéologiques. Elle se fait un devoir d'éviter tout engagement dans la politique partisane par respect pour la diversité des opinions de ses membres.

  • + Partager