Les relations du travail au Québec
Des témoins tracent la ligne du temps

1969

Création du Conseil du patronat du Québec (CPQ)

Le 20 janvier 1969, une assemblée spéciale concrétise la création du Conseil du patronat du Québec (CPQ). La base est ainsi établie pour cette confédération d'associations patronales, dont le but consiste à promouvoir et défendre les intérêts du monde patronal. C’est un organisme patronal unique en Amérique du Nord.

  • + Intervenants
  • + Description

    La création du Conseil du patronat se réalise officiellement en 1969, mais tout commence en 1963 lorsque des représentants du milieu des affaires, des syndicats et des universités se rencontrent à Montréal. À cette époque, le milieu des affaires est déstructuré, désorganisé et faible devant la montée des syndicats et l’interventionnisme du gouvernement dans le domaine économique. On craint aussi la montée de l’idée d’indépendance du Québec. Il se dégage de cette réunion un consensus selon lequel une fédération des associations d'affaires manque dans le paysage des relations de travail au Québec. Même des porte-parole du milieu syndical, particulièrement ceux de la FTQ, voient d'un bon œil l'émergence d'une telle association, puisqu'elle permettrait d'avoir pour vis-à-vis un interlocuteur représentatif de tout le milieu patronal.

    Un comité provisoire, aussitôt mobilisé pour l'élaboration de cette fédération, prend dès le début le nom de Conseil du patronat du Québec. En 1965, le CPQ fait une demande d'incorporation. L'année suivante, il sollicite le milieu des affaires et les différentes entreprises afin de constituer un fonds spécial de lancement assez solide pour permettre la mise sur pied d'un secrétariat permanent. 

    Le 20 janvier 1969, une assemblée spéciale entérine la création du CPQ. Charles Perrault, président de Casavant Frères limitée, devient le premier président-directeur général de cette confédération réunissant 25 associations patronales. Il est épaulé par le directeur adjoint Ghislain Dufour. Tout en se donnant le rôle de promouvoir et défendre les intérêts du patronat, tant sur la scène publique qu'auprès du gouvernement, le CPQ facilite les échanges entre les associations patronales et contribue à la formation des dirigeants. Il se joint, dès sa première année officielle d'existence, au Conseil consultatif du travail et de la main-d’œuvre, lui aussi créé en 1969. Cet organisme paritaire devient un lieu de concertation regroupant, entre autres, des représentants du CPQ et des grandes centrales syndicales. Son objectif est de soumettre des recommandations au ministre du Travail.

  • + Partager