Les relations du travail au Québec
Des témoins tracent la ligne du temps

1966

Entrée en vigueur du Régime de rentes du Québec

Dans la foulée de la Révolution tranquille, le gouvernement Lesage conçoit un régime de pensions universel géré par l'État québécois et alimenté par des cotisations fructifiant dans une caisse de capitalisation. Le but? Assurer aux travailleurs une rente décente et une protection financière de base une fois à la retraite. 

  • + Description

    Le gouvernement du Canada, qui a déjà établi le régime universel de pensions Sécurité de la vieillesse (SV) et instauré un Régime enregistré d'épargne et retraite (REER), étudie depuis plusieurs années l'idée d'un programme de rentes universel et va de l'avant. La Loi sur le Régime de pensions du Canada à l'ébauche permet aux provinces, si elles élaborent un programme semblable de prestations de retraite, de s'en soustraire. Seul le Québec décide de bâtir et d'administrer son propre régime. En juillet 1965, le gouvernement Lesage crée le Régime de rentes du Québec. En parallèle, il met sur pied la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont le premier mandat consiste à gérer le fonds du Régime de rentes du Québec et à faire fructifier les sommes prélevées par ses cotisations. Les fonds considérables gérés par la Caisse lui permettent de prêter au gouvernement en achetant des obligations. Ce dernier devient alors moins dépendant des marchés financiers privés pour emprunter.  

    La Loi sur le régime de rentes du Québec entre en vigueur le 1er janvier 1966. Tout travailleur âgé de 18 à 70 ans dont les revenus sont supérieurs à 600 $ par année est obligé de contribuer au régime, sauf s’il est un travailleur indépendant avec un salaire annuel inférieur à 800 $. Au même moment, le Régime de pensions du Canada, très semblable à celui du Québec, entre aussi en vigueur. Le Régime de rentes du Québec se voit aussi confier la tâche de veiller au respect de la Loi sur les régimes supplémentaires de rentes et de dresser un inventaire des régimes privés afin de les enregistrer et d'évaluer s'ils sont conformes à la nouvelle loi.  Un an plus tard, les premières rentes sont versées aux bénéficiaires âgés de 68 à 70 ans qui ont cotisé durant un an au Régime. Des rentes d'invalidité sont aussi accordées aux personnes souffrant de problèmes de santé physique ou mentale qui les empêchent de travailler avant d'atteindre l'âge de la retraite. 

  • + Partager